Coruscant, ensemble choeur et orchestre

Créé en 2009 par Sophie Boucheron, l'ensemble réunit des professionnels aguerris, mus par une envie commune d’intégrer une plus grande dimension scénique à leur pratique artistique, et le désir d’abolir la distance avec le public en osant le mélange des styles musicaux. Dès 2010, l’ensemble propose à l’occasion de Nuit Blanche à Paris, un programme crossover (extraits du Messie de Haendel, de comédies musicales, musiques du XXème et XXIème siècles).

Découvrez les actions culturelles que nous menons autour de nos concerts et spectacles.

Un orchestre...

Depuis sa création l’orchestre développe son répertoire selon deux axes : les grandes pièces symphoniques et les oratorios. L'exigence se conjugue toujours avec le plaisir de jouer ensemble au service des oeuvres.

L'ensemble et son chef s'investissent pour rentre l'orchestre et la musique classique plus accessibles à un  nouveau public.

Depuis 2016, l'ensemble développe un spectacle, Take a chance, qui mêle musique classique et musiques populaires. C'est aussi une occasion qu'ils ont saisie de sortir du format du concert pour s'engager dans une présence différente nécessaire à une forme spectacle.

...et un choeur

Coruscant ? Brillant, étincelant, dans un français qui n'est plus guère usité. C'est le principe fondateur de cet ensemble atypique : l'énergie, la bonne humeur pour partager la musique ! Après des débuts sous le signe de la musique ancienne avec un Messie de Haendel revisité avec Laurence Pottier, le chœur poursuit son chemin dans l'éclectisme des répertoires : musique contemporaine et comédie musicale en 2010, musique romantique et Gospel en 2011 sous l'impulsion de Sophie Boucheron. C'est tout le sens de la démarche de Coruscant.

C’est Anne Denieul qui, forte de son expérience de comédienne, de metteur en scène et de pédagogue, renforce la dimension scénique de ce chœur d’un genre nouveau, afin de redonner toute sa place au texte, d'aider chaque artiste à mener plus loin son engagement dans l’oeuvre interprétée, en un mot de magnifier l’individu et le groupe. Dans ce choix affirmé, l’ensemble des parties solistes ne sont pas confiées à des intervenants extérieurs mais aux chanteurs de Coruscant. Effacer l’uniformisation pour toucher du doigt le sens profond des œuvres et l’ouvrir pleinement à la compréhension du public, tel est bien le but que se fixe Coruscant.

Son prochain projet se construit autour de la chansons française de Josquin à Nougaro.

Philia production